Est-ce éthique ou contraire à l’éthique pour les racistes d’avoir la liberté de parole?

Q. Est-ce éthique ou contraire à l’éthique pour les racistes d’avoir la liberté de parole?

(1) Les sociétés fonctionnent sur la base d’une matrice légèrement morcelée de morale, d’éthique et de lois.

Détails: La réponse de Sam Qwato à Quelle est la relation entre éthique, morale et loi?

(2) Est-ce éthique ou contraire à l’éthique pour les racistes d’avoir la liberté de parole?

Réponse courte:

(a) Ethique dans une société très évoluée où les citoyens en général ont pour héritage la rationalisation des faits, la vérité d’un côté, le bruit, les ordures, le venin de l’autre. Les discours racistes peuvent susciter une certaine attention, voire un drame modeste, mais ne déboucheront pas sur le chaos, le chaos et la saignée. Le tissu social est fort.

Les racistes vont probablement se ridiculiser. Ils seront ostracisés par leur communauté. Ils ne s’adresseront qu’à un segment marginal de la société, à la périphérie de la courbe en cloche de la société, qui constitue une réalité statistique par inadvertance.

La répression de la liberté d’expression des racistes dans un tel environnement ne fera que les contraindre à opérer dans la clandestinité. Cela rendra plus difficile la surveillance de leurs programmes néfastes. La lumière aérienne du soleil et la circulation d’air frais sont les meilleurs désinfectants. Etre ouvert permet aux non-racistes d’engager des racistes. Il y a un mince espoir que les racistes puissent modérer, adoucir leurs positions dans l’interaction civile.

N’oubliez pas que dans les sociétés où le degré de liberté d’expression est relativement élevé, les citoyens sont sans cesse bombardés de toutes sortes d’autres bruits angoissants, en plus des cris racistes. Il y a de la fatigue due au bruit, les citoyens peuvent donc se déconnecter.

C’est le compromis.

Dans les sociétés très développées ayant un passé ethnique combatif, comme l’Allemagne / l’Holocauste, il est prudent de peser de manière conservatrice: Volksverhetzung.

(b) Non éthique , évidemment, si la maturité sociale est l’inverse de ce qui précède. Il y aura des forces de division néfastes sur la société, le chaos, le chaos et peut-être la saignée. Des pays étrangers hostiles peuvent intervenir, insidieusement, pour faire bouger les choses, faire monter la tension.

La question manque la cible. La manière dont une personne exerce son droit à la liberté d’expression peut être éthique ou contraire à l’éthique. Cependant, il est courant de croire que permettre la liberté d’expression est une question d’éthique ou de bonnes manières, car ce n’est pas le cas. C’est une question d’ordre pratique et d’intérêt personnel vital de permettre à tout le monde d’exercer la liberté de parole, en particulier à ceux qui ont des choses odieuses ou dangereuses.

Nous devons savoir ce qu’ils disent et à qui ils le disent. Nous devons savoir qui écoute quoi. Nous devons savoir à quoi nous sommes confrontés. Ne craignez pas l’expression libre et ouverte, craignez les secrets, les complots et la déception.

N’oubliez jamais que si quelqu’un exerce le droit à la liberté d’expression, cela ne signifie pas que vous devez vous taire et écouter. Vous avez le même droit de mettre l’ignorance et la haine à leur place et de les exposer pour ce qu’ils sont vraiment. C’est ainsi que la liberté d’expression est censée fonctionner. Juste ne pas entrer dans une altercation.

Éthique.

La chose à propos des droits est qu’ils sont soit universels, soit qu’ils n’existent pas du tout. Pour que toute personne ait le droit à la liberté d’expression, toute personne a besoin du droit à la liberté d’expression. Vous n’avez pas à choisir.

Si, un jour, vous étouffez la liberté de parole de quelqu’un, le lendemain, vous en trouverez une autre qui étouffe la vôtre. Le seul moyen d’éviter cela est de protéger les droits de chacun de manière égale et sans considération personnelle.

Personnellement, je pense que c’est contraire à l’éthique, mais si nous interdisons la liberté d’expression aux racistes, existe-t-il une pente glissante qui créerait une violation des droits à la liberté d’expression à un niveau plus large?

La liberté d’expression est légale et éthique. La conduite automobile est légale et éthique. Il est illégal et contraire à l’éthique d’utiliser l’un ou l’autre droit de nuire à autrui.

More Interesting

Comment pouvons-nous concilier l'obligation de Noahide d'établir des tribunaux justes punissant le blasphème avec notre respect de la liberté de religion?

Le comité gouvernemental envisage de rétablir l'article 66A, ne va-t-il pas restreindre la liberté d'expression?

Quand la «liberté d'expression» se transforme-t-elle en diffamation?

Pourquoi les médias chinois mentent-ils dans le monde et la Chine promeut-elle la liberté de réclamer?

Comment les gens gagnent-ils des poursuites contre des organes de presse pour des articles véridiques si le 1er amendement protège la liberté d'expression?

La liberté d'expression a besoin de certaines restrictions, sinon cela nuirait-il dangereusement à notre pays?

Le droit de ne pas être offensé l'emporte-t-il sur le droit à la liberté d'expression?

N’est-il pas hypocrite de s’être battu pour notre liberté de parole et d’être offensé par des joueurs de la NFL qui ne se sont pas levés pendant l’hymne?

Quel est l'état de la liberté d'expression en ligne au Népal?

Quel est le problème avec le désir de la droite droite de préserver les institutions occidentales? Les institutions occidentales ne sont-elles pas des choses comme la démocratie et la liberté d'expression?

Quelle serait votre opinion sur l’avenir du journalisme au Mexique, compte tenu de la crise de l’exercice de la liberté d’expression qui a été réprimée par le secteur politique?

Si Udta Punjab parlait de liberté d'expression, alors pourquoi pas Indu Sarkar?

Comment les gens peuvent-ils s'assurer que les gouvernements ne restreignent pas leurs droits et leurs libertés?

La liberté d'expression devrait-elle être un droit ou un privilège?